Le secteur culturel est, et sera au sortir de la crise fortement impacté par l’épidémie du coronavirus : report des manifestations culturelles de printemps et peut-être d’été, fermetures des musées, des théâtres, des cinémas, des librairies….L’interdiction de tout rassemblement supérieur à 100 personnes a rendu impossible tout aménagement.

Les conséquences risquent d’être considérables en termes d’emplois, de fermetures de nombreuses compagnies. L’état a annoncé un plan d’aide qui sera certainement insuffisant. Les collectivités territoriales dont  les communes ont un rôle important et doivent mettre tout en œuvre pour soutenir ce secteur.

La commune est un maillon incontournable car l’action culturelle constitue un élément essentiel du développement local, elle contribue à l’attractivité des territoires et à la cohésion sociale.

Un des enseignements  de cette crise est que la culture qui a parfois été considérée comme « un supplément d’âme », une ligne budgétaire sur laquelle des économies pouvaient être faites, s’avère être essentielle pour supporter l’enfermement.

Les acteurs du monde de la culture l’ont compris et multiplient les initiatives pour faire entrer la culture dans chaque foyer, on peut citer les accords entre France Télévision et  les  grandes institutions comme l’Opéra de Paris, la Comédie Française.

Aussi nous proposons  que la commune de Bourgoin-Jallieu soit à l’initiative d’un plan d’aide aux différents acteurs culturels (cinéma, libraires…) et de soutien à l’emploi. Un plan d’urgence doit être mis en place.

Au niveau local, les lieux culturels de Bourgoin-Jallieu, de la CAPI ont fermé suite aux décisions gouvernementales de confinement. Ces fermetures étaient inévitables mais on peut regretter le manque d’imagination, de motivation de nos élus pour inventer de nouveaux modes de diffusion de la culture pendant le confinement.

Pourquoi ne pas avoir encouragé à l’instar certaines villes, les habitants-es à découvrir les collections des musées via des visites virtuelles, des MOOC …..

Pourquoi ne pas avoir ouvert les ressources en ligne de la médiathèque à tous les Berjalliens-nes ?

Qu’en sera-t-il après le 11 mai. Quelles mesures de déconfinement  sont envisagées ? Quelles possibilités d’ouverture des lieux culturels, avec quelles mesures de sécurité pour le personnel et le public ?

Préparons- nous car le besoin de vie, d’imagination, de rêverie sera fort dès le virus maitrisé !

Sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres, nous attendons les décisions de Monsieur le maire.

Frédérique Pénavaire

Frédérique PENAVAIRE